Festival "Musique aux Mines" 2017

NomDate Organisé parLieu
Festival "Musique aux Mines" 2017 du 30/08/2017 au 08/09/2017 CRESCENDO-APJMMINES ParisTech
et
Maison du Japon

Description de l'événement

Pour plus d'informations :
Le programme détaillé du festival
L'affiche du festival
La plaquette du festival

Compte tenu du succès de l'édition 2016, nous avons décidé d'élargir la programmation en doublant le nombre de concerts. Pour des raisons pratiques, l'école des mines recevant les élèves de 1ère année dès le début septembre, il fallait trouver un second lieu et nous avons opté pour la « maison du Japon » à la cité universitaire, proche de l'école des mines (RER B cité universitaire). Nous avons rencontré son directeur, Monsieur Ryuji Morita, enthousiasmé par le projet.

Notons que fin août, le festival se déroulera en parallèle au DEANS' Forum 2017 organisé par MINES ParisTech les 31 août et 1er septembre, et dont le thème retenu est « Women in Science and Engineering ». En regard à ce thème, nous avons souhaité axer la programmation de certains concerts autour d'œuvres de compositrices, interprétées par de jeunes musiciennes en pré-professionnalisation, ce qui est bien l'objet de l'association CRESCENDO-APJM.

Par ailleurs, les trois derniers concerts se déroulant à la maison du Japon, nous avons choisi pour ces concerts une programmation mettant en miroir des œuvres de compositeurs japonais et français du 20ème siècle.

Lieux des concerts

  • MINES ParisTech, 60 bvd Saint-Michel, Paris 6ème, RER B Luxembourg
  • Maison du Japon, Cité Universitaire, Boulevard Jourdan, Paris 14ème, RER B Cité Universitaire

Tarifs

Tarifs : 10 € par concert, 30 € pour 4 concerts et 50 € pour les 8 concerts.

Dons particuliers : Pour des dons supérieurs ou égaux à 150 € par foyer, entrée gratuite à tous les concerts, et réduction d’impôt de 66 % du versement. Un don de 150 € coûte en réalité 50 €.
Mécénat entreprise : réduction d’impôt de 60 % du montant du versement. Entrée gratuite à l’ensemble des concerts du festival et aux divers événements de l’année, mention du logo dans tous les supports ...

Réservations, inscriptions : au 06 67 25 69 38.

Programme à MINES ParisTech, en parallèle au DEANS' Forum 2017

  • Le 30 août 2017 à 19h30 : Concert d'ouverture par les membres de l'école et de PSL dans un programme de musique de chambre, piano, violon et chant (Schubert, Offenbach, Mozart, Rachmaninov, Verdi, Donizetti, etc.).
    MINES ParisTech, salle des colonnes
  • Le 31 août 2017 à 17h00 : Concert piano grands amateurs : Xavier Aymonod, polytechnicien, cadre supérieur chez Roland Berger, 3ème au concours de piano grands amateurs Van Cliburn 2016 ; Marie-Agathe Charpagne, docteur 2016 de MINES ParisTech au centre de mise en forme des matériaux (thèse en collaboration avec SAFRAN), 3ème au concours international d'Ile de France 2016, catégorie amateur concertiste. Au programme :
    • Schubert/Liszt, Transcription de Lieder
    • Chopin : Polonaise-Fantaisie
    • Rachmaninov : 2ème sonate
    • Debussy : Premier livre d’études
    • Ravel : La Valse
    • Eric Tanguy (1968-) Passacaille (1999), (durée 7’).
    MINES ParisTech, salle des colonnes
  • Le 1er septembre à 17h00 : Concert clôture du DEANS' forum
    Orchestre de Chambre Quartier Latin sous la direction de Marc-Antoine Novel :
    • De la terre à la vie, concerto pour clarinette et orchestre à cordes de Graciane Finzi (1945-), soliste : Madoka Tsuruyama. Ce concerto, composé en 1979, a été créé le 28 mars 1979 à Grenoble par Robert Fontaine et l’ensemble orchestral de Grenoble dirigé par Stéphane Cardon (durée 15’).
    • arrangement pour orchestre à cordes du quatuor à cordes en Mib Majeur de Fanny Mendelssohn (1805-1847).
    MINES ParisTech, espace Maurice Allais
  • Le 4 septembre à 19h30 : Concert de musique vocale, les femmes compositrices
    Clara Schumann (1819-1896), Pauline Viardot (1821-1910), Maria Malibran (1808-1836), Augusta Holmes (1847-1903) et deux pièces d’Isabelle Aboulker (1938-) :
    • Cher Pierre que je ne reverrai plus ici (2002), d’après le Journal de Marie Curie pour mezzo-soprano et piano. Commande de l’association « Femmes et Musique », création le 17 octobre 2002 au Centre International d’Etudes pédagogiques de Sèvres (durée 8’).
    • L’archet (2008) sur un poème de Charles Cros pour soprano et piano. Commande de l’orchestre Pasdeloup et de Musique Nouvelle en Liberté, création le 16 mai 2009 à Paris, salle Gaveau (durée 4’).
    Mezzo-soprano : Natacha Hummel, soprano : Anaëlle Gregorutti, piano : Nicolas Dross.
    MINES ParisTech, salle des colonnes
  • Le 5 septembre à 19h30 : Concert « instruments rares »

    Le cristal Baschet aux sonorités féériques, hors du temps avec Michel Deneuve, cristaliste. Les frères Bernard et François Baschet (respectivement décédés en 2015 et 2014), créent des structures sonores à base de verre et de métal, dont la plus célèbre est sans aucun doute l’orgue de cristal, appelé aussi « Cristal Baschet », mis au point dans les années 1950. Bernard était ingénieur de l'école Centrale Paris. Les tiges vibrantes métalliques encastrées et entourées de fibre de verre, peuvent être mises en vibration comme des cordes, sous l’effet des doigts mouillés frottant chaque baguette de verre à l’image d’un archet. Le clavier est d’une tessiture de 5 octaves et les sons mis en vibration sont amplifiés acoustiquement par les cônes en fibre de verre puis par une grande plaque en métal dont la forme fait penser à une flamme. Le son obtenu est très pur, aérien, « cristallin ». Michel Deneuve, comme un certain nombre de compositeurs du XXème siècle, tels Pierre Schaeffer et Pierre Henry, se sont passionnés pour cet instrument au timbre irréel et fascinant.

    L'instrument de musique intangible développé au centre de robotique de MINES ParisTech, « performer » Edgar Hemery. Cet instrument permet de déclencher des événements sonores par les gestes du « performer » dans l'espace, détectés par des capteurs de mouvements de type « leap motion » pour les gestes proches des doigts, de même nature que ceux d’un pianiste, et des capteurs de type « kinect » pour des mouvements de bras ou de buste générant des effets sonores de plus grande amplitude.

    Une création de Michel Deneuve est également prévue pour faire dialoguer le cristal Baschet et l'instrument de musique intangible.

    • 1ère partie : Démonstration, improvisations sur l’IMI par Edgar Hemery.
    • 2ème partie : Cristal Baschet solo, Cristaliste : Michel Deneuve.
      W.-A. Mozart : Adagio en Do Majeur K. 356 (K. 617a) pour harmonica de verre.
      J.-S. Bach : Adagio de la Pastorale en Fa Majeur pour orgue BWV 590.
      Erik Satie : 1ère Gnossienne. 
      Michel Deneuve (1955-) :
      • Correspondance : 1er mvt. Souen (1990) (durée 4’04), 2ème mvt. Lolie (1986) (durée 2’49), deux mvts. réunis en duplique en 2000, sous le nom de Correspondance.
      • Dancing Drops : 2ème mvt. Allegro (durée 2’46), 5ème de 7 tableaux réunis sous le titre Mae d'Agua, Commande de EPAL, pour les anciens réservoirs d'eau de la ville de Lisbonne, création 1998 à Lisbonne.
    • 3ème partie : Michel Deneuve, commande : pièce pour Cristal Baschet et IMI : Quantum Interstellaire (durée prévue 15’). Cristaliste : Michel Deneuve, Perfomer IMI : Edgar Hemery (durée prévue 15’).
    MINES ParisTech, espace Maurice Allais

Programme à la maison du Japon : œuvres de compositeurs français et japonais, jeunes interprètes français et japonais

Piano, improvisation : Masanori Enoki ; piano : Philippe Hattat ; clarinette : Madoka Tsuruyama ; violon : Keisuke Tsushima ; violoncelle : Marc-Antoine Novel ; saxophone : Makoto Hondo ; « Orchestre de Chambre Quartier Latin », direction Marc-Antoine Novel.
  • Le 6 septembre à 19h30 : Musique de chambre pour quatuor « piano, clarinette, violon et violoncelle »
    • Quatrain II (1976-77) de Toru Takemitsu (1930-1996), compositeur japonais, nourri de musique occidentale, notamment celle de Messiaen. Cette pièce composée entre 1976 et 1977 a été créée à Boston le 13 mars 1977 par l’ensemble Tashi : Richard Stolzman clarinette, Ida Kavafian violon, Fred Sherry violoncelle, Peter Serkin piano (durée 15’).
    • Quatuor pour la fin du temps (1940-41) d'Olivier Messiaen (1908-1992).
    Maison du Japon, salle de concert
  • Le 7 septembre à 19h30 : Musique de chambre et improvisation
    • Improvisations et compositions de Masanori Enoki, jeune pianiste et improvisateur japonais, accompagné du saxophoniste Makoto Hondo.
    • Légende d’André Caplet (1878-1925) pour saxophone et piano initialement composée en 1908 pour harpe et orchestre (durée 14’).
    • Légende Op. 66 de Florent Schmitt (1870-1958), composée en 1918 pour saxophone et orchestre, réduction saxophone et piano par le compositeur, éd. Durand en 1924 (durée 11’).
    • Une soirée à Nohant (1979) pour violoncelle et piano de Michel Merlet (1939-)
    • Sonate en Do Majeur Op. 119 de S. Prokofiev (1891-1953) pour violoncelle et piano.
    Maison du Japon, salle de concert
  • Le 8 septembre à 19h30 : Concert clôture du festival avec l’Orchestre de Chambre Quartier Latin
    • Requiem (1957) de Toru Takemitsu, commande de l’orchestre philharmonique de Tokyo, créé le 20 juin 1957 à Tokyo par le même orchestre sous la direction de Masashi Ueda (durée 10’).
    • Stèle (1969) de Pierre Wissmer, créé le 4 avril 1970 à Paris par l’orchestre de chambre de l’ORTF sous la direction d’André Girard (durée 6’30).
    • Mouvement (1937) de Pierre Wissmer, créé le 25 février 1938 à Genève sous la direction de Jean Meylan (durée 8’).
    • Concerto pour violon et orchestre à cordes en Ré mineur de Félix Mendelssohn, violon et direction Keisuke Tsushima.
    • Divertimento da Camera (1968-69) de Michel Merlet (1939-), commandé par les éditions Leduc en 1968 et composé entre 1968 et 1969. Edité en 1970 et créé en février 1974 à Perpignan par l’orchestre du Roussillon sous la direction de Marc Bleuse (durée 15’).
    Maison du Japon, salle de concert